Si le secteur de l’immobilier neuf n’était pas ou peu touché par la crise auparavant, les trois premiers mois de l’année 2013 confirment la baisse du prix du mètre carré dans les dix plus grandes villes françaises.

Des chiffres inquiétants sur les programmes immobiliers neuf à Montpellier

Selon les baromètres établis en mars 2013, les maisons de fraîche date ne font plus recette. Dans la majorité des grandes villes de l’Hexagone où le prix de programme immobilier neuf à Montpellier et dans l’immobilier ancien se dégrade d’année en année, le marché de l’habitation neuve a toujours maintenu le cap. Mais les statistiques dévoilées au premier trimestre 2013 changent la donne.

La baisse des prix des logements neufs est surtout constatée dans le secteur des logements trois-pièces, les produits classés parmi les plus vendus et les plus recherchés.

Comparés aux six derniers mois, les tarifs ont régressé de – 0,7 à – 2,6 %, notamment à Lyon et à Nice. La cité phocéenne est la plus touchée avec une diminution moyenne établie à – 10,6 % et un net repli de – 5 % pour le seul mois de mars.

Ces baisses des prix affectent aussi bien l’achat studio Toulouse que les maisons individuelles. Nantes fait face à un recul des prix de – 0,85 % malgré les nombreux programmes immobiliers dont elle bénéficie.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *