Devenir expert-comptable est le rêve de bon nombre de passionnés des chiffres. Après le Bac, le candidat doit suivre un cursus universitaire de 8 années sanctionné par 3 diplômes pour atteindre son objectif. Avec une bonne motivation et de la persévérance, la réussite est au rendez-vous.

Le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG)

Le métier d’expertise comptable évolue constamment. Toutefois, le cursus universitaire se fait en 3 étapes. La première, et non la moindre, est une formation initiale de trois ans destinée aux étudiants ou étudiantes titulaires d’un Bac S, ES ou STG. Il s’agit de la formation DCG, ou Diplôme de Comptabilité et de Gestion, anciennement DECF. Ce diplôme d’État confère en fait le niveau de Licence ou Bac +3. Il regroupe des épreuves de base de l’expertise comptable, à savoir la comptabilité, la gestion et le droit. D’autres connaissances viennent s’y ajouter comme la finance, le management, les mathématiques, etc.

Le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG)

Après formation DCG, le candidat – étudiant ou en activité professionnelle – doit suivre un cycle universitaire de deux ans. Cette formation ouvre droit au Diplôme supérieur de Comptabilité et de Gestion ou DSCG, l’ancien DESCF. Suite à la réforme LMD, Licence Master Doctorat, l’étudiant obtient un Master, l’équivalent du Bac +5.

Ce second diplôme d’État est le commencement de la préparation au DEC aussi bien en entreprise qu’en cabinet. Tout comme le DCG, le DSCG regroupe les mêmes épreuves. Le futur expert-comptable peut étudier soit dans des instituts de comptabilité proposant des formations – continues ou en alternance, soit par correspondance.

Le diplôme d’expertise comptable

Pour devenir expert-comptable, le candidat doit passer par la formation DCG et DSCG. Après ces deux étapes, la troisième et dernière s’effectue pendant trois ans pour obtenir le Diplôme d’Expertise Comptable ou DEC. Il s’agit d’un stage professionnel rémunéré dans un cabinet ou en entreprise.

En parallèle avec son activité professionnelle, l’expert-comptable stagiaire doit participer à une formation régulière avec l’Ordre des experts-comptables. Le diplôme ainsi obtenu est de niveau I, soit Bac +8 dans la classification de l’Éducation nationale. Il donne enfin accès au métier d’expertise comptable.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *